Comment entendons nous, le son, pression acoustique, onde, système auditif, L’oreille externe, L’oreille moyenne, L’oreille interne, Les voies auditives centrales

Comment entendons nous ?

Les sons, avertir d'un danger, pression acoustique, entrée de gammen entendre disctinctement, sens auditif

01

Le son

Un son est une onde qui est mise en vibration par un mouvement (eau qui coule, chaise qui tombe, etc ...).

Au quotidien, nous sommes confrontés à de nombreux types de sons : à la maison, au travail, dans la rue.

Le son nous permet de communiquer, donc d’émettre et de recevoir des informations, mais aussi de nous avertir d’un danger.

Il n’y a pas de son dans le vide puisqu’il n’ a pas de matière.

La pression acoustique qui découle de ces vibrations peut être plus ou moins grande, ce qui donne l’impression que le son est fort ou faible.

02

Le système auditif

Le sysyème auditif, l'oreille interne, l'oreille externe, l'oreille moyenne, les voies auditives centrales, conduit auditif interne,  nerf auditif, message audible, pression acoustique

L’ensemble du système auditif constitue notre sens de l’ouïe.Celui-ci capte les ondes acoustiques et les transforme en influx nerveux décryptées par notre cerveau.

Le système auditif est composé en 4 parties :

  • L’oreille externe

  • L’oreille moyenne

  • L’oreille interne

  • Les voies auditives centrales

Chaque partie va jouer un rôle bien particulier, ce qui va nous permettre de transformer les ondes acoustiques en un message audible et compréhensible.

Les voies auditives centrales

A la sortie de la cochlée, le nerf auditif passe par le conduit auditif interne, puis arrive au niveau du tronc cérébral.

Là, il passera par différents relais, qui contribueront de manière significative au traitement du signal sonore, dont le traitement de la localisation sonore.

Le nerf auditif, termine sa course dans le cerveau, au niveau du cortex auditif. C’est ici que le message auditif, sera complètement intégré.

Tout ceci, se passe en quelques millièmes de seconde, et nous permet de transformer une simple pression acoustique, en un message audible et compréhensible.

L'audiogramme, mesure, seuil de l'audition, oreille droite, oreille gauche, malentendants, fréquences graves à aiguës, intensité à la parole, consonnes, voyelles, comprégension

03

L'audiogramme

L’audition peut être représentée dans un graphique appelé l’audiogramme.

L’audiogramme tonal consiste en une mesure objective du seuil d’audition.

Il permet de confirmer, ou d’infirmer, le type de surdité et de quantifier la perte auditive. Suite à ce test, des examens complémentaires pourront être proposés.

Le seuil d’audition correspond au niveau duquel une personne commence à percevoir un son, pour différentes fréquences testées. Les oreilles détectent des fréquences allant de 20 Hz à 20 kHz. Ces fréquences ne sont pas toutes utiles à la compréhension de la parole.

L’audiogramme se fait, avec un casque dans une pièce insonorisée, et qui mesure de façon distincte le seuil d’audition de l’oreille droite et de l’oreille gauche.

Audiogramme-oreille-droite.png
Audiogramme-oreille-gauche.png

L’audiogramme montre de gauche à droite les fréquences graves à aiguës, et de haut en bas l’intensité.

Le seuil d’audition d’un normo-entendant est situé entre -10 dB et 20 dB. A l’inverse, une personne dont le seuil d’audition est supérieur à 20 dB est considérée comme malentendante.

L’exemple ci-dessus montre une personne dont l’audiogramme affiche une pente de gauche à droite, ce qui indique que le patient entend mieux les sons graves que les sons aigus.

La parole peut être aussi divisée en deux parties : les voyelles et les consonnes.

Les voyelles sont situées majoritairement dans les basses fréquences, et sont plus élevées en intensité ;  les consonnes, quant à elles, sont situées dans les hautes fréquences et sont plus faibles en intensité.

Les voyelles donnent une sensation d’intensité à la parole, tandis que les consonnes jouent un rôle dans la compréhension.

Les pertes d’audition sont classées en 4 catégories :

  • Légère : 21 à 40 dB

  • Moyenne : 41 à 70 dB

  • Sévère : 71 à 90 dB

  • Profonde : 91 à 120 dB

D’après la classification du Bureau International d’AudioPhonologie (BIAP)