top of page

Les aides auditives protègent-elles vraiment de la démence ?

Dernière mise à jour : il y a 2 jours

head silhouette with puzzles inside


L'audition est un sens vital qui nous permet non seulement de percevoir les sons mais aussi de rester connecté au monde qui nous entoure. Au fur et à mesure que la population vieillit, nous constatons une augmentation des cas de déficits auditifs et, par conséquent, une prévalence accrue de la démence. Cela soulève une question importante : les aides auditives peuvent-elles jouer un rôle dans la protection contre la démence ?


Les aides auditives protègent-elles vraiment de la démence ?


La démence est un enjeu de santé publique majeur avec le vieillissement de la population. Des études récentes ont identifié la perte auditive comme l'un des principaux facteurs de risque modifiables de démence tardive. Certains chercheurs ont donc émis l'hypothèse que les aides auditives pourraient avoir un effet protecteur sur le déclin cognitif. Mais qu'en est-il vraiment ?


La perte auditive, une porte ouverte à la démence ?


Plusieurs mécanismes pourraient expliquer comment la perte auditive peut accélérer l’apparition des troubles cognitifs liés à la démence :

  • L'isolement social accru lié aux difficultés de communication

  • Les efforts cognitifs importants pour compenser le déficit auditif

  • Les changements cérébraux induits par la privation sensorielle

  • Le développement de troubles de l'humeur tels que la dépression


Si le lien entre perte auditive et démence est confirmé, appareiller précocement les déficits auditifs pourrait être une piste prometteuse pour réduire le risque de démence.


Les aides auditives, une arme efficace contre la démence ?


L'idée que les aides auditives puissent servir de bouclier contre la démence est séduisante et repose sur plusieurs observations et études qui suggèrent un lien entre la perte auditive et l'augmentation du risque de troubles cognitifs.


Les aides auditives pourraient théoriquement prévenir le déclin cognitif par plusieurs mécanismes. Premièrement, en améliorant la capacité d'audition, elles diminuent l'isolement social, un facteur de risque reconnu pour le développement de la démence. L'interaction sociale régulière stimule le cerveau et peut contribuer à maintenir les fonctions cognitives.


Par ailleurs, l'utilisation d'aides auditives peut réduire la charge cognitive imposée par la lutte pour entendre et comprendre les sons, permettant ainsi au cerveau de réallouer ses ressources à d'autres activités cognitives essentielles. Cette réduction de la charge cognitive pourrait théoriquement ralentir le processus de dégénérescence neurologique associé à la démence.


Démence et aides auditives : un cercle vicieux ?


En fait, non seulement la perte auditive non appareillée peut augmenter le risque de démence, mais également, une fois la démence installée, celle-ci peut rendre l'utilisation et l'entretien des aides auditives bien plus difficiles.


On pourrait donc se trouver face à une sorte de cercle vicieux :

  • La démence entraîne une sous-utilisation des aides auditives

  • Le non-port des aides auditives accélère le déclin cognitif

  • Ce qui augmente encore les troubles liés à la démence

  • Et réduit d'autant plus l'utilisation des aides auditives, etc.


Que faut-il retenir de ces découvertes ?


Il reste beaucoup d'incertitudes et ce sujet complexe nécessite que la recherche se poursuive, avec des études rigoureusement contrôlées.


Mais déjà quelques recommandations peuvent être faites:


- Encourager le dépistage précoce des déficits auditifs, à partir de 50 ans par exemple.

- Appareiller rapidement les pertes auditives significatives pour potentiellement ralentir le déclin cognitif.

- Développer des aides auditives et des services d'accompagnement spécifiquement adaptés aux personnes atteintes de troubles cognitifs. L'objectif est de garantir une utilisation simple et persistante des aides auditives.

- Sensibiliser les proches et les soignants à l'importance du port des aides auditives chez les personnes démentes.


Bien entendre, c'est aussi bien vieillir ! Prenez soin de votre audition, c'est aussi prendre soin de votre cerveau.

Jonathan ZERBIB, créateur de Ouïe Audition et Ouïe Shop


Expert en audiologie, je partage avec vous les dernières innovations et conseils en matière d'audition. De la découverte des appareils auditifs de pointe aux sujets d'actualité sur l'audition et la société, ma mission est de vous éclairer et d'améliorer votre expérience auditive au quotidien.




10 vues0 commentaire

コメント


bottom of page