L’ensemble du système auditif constitue notre sens de l’ouïe.
Celui-ci capte les ondes acoustiques et les transforme en influx nerveux décryptés par notre cerveau.
Le système auditif est composé en 4 parties :

  • L’oreille externe
  • L’oreille moyenne
  • L’oreille interne
  • Les voies auditives centrales

Chaque partie va jouer un rôle bien particulier, ce qui va nous permettre de transformer les ondes acoustiques en un message audible et compréhensible.

Passer votre souris sur chaque partie de l’oreille pour voir sa description


 

SytemeAuditif


L’oreille externe

L’oreille externe comprend le pavillon et le conduit auditif externe.

La pression acoustique des ondes sonores fait vibrer le tympan qui agit comme une membrane de tambour, et actionne l’oreille moyenne.



L’oreille moyenne

L’oreille moyenne est une cavité aérienne, dont la pression est équilibrée par la trompe d’Eustache.

Cette cavité comporte trois osselets qui vont former la chaîne ossiculaire :

  • Le marteau
  • L’enclume
  • L’étrier

La chaîne des osselets transmet, par un mécanisme de levier, les vibrations du tympan jusqu’au liquide de l’oreille interne.



L’oreille interne

L’oreille interne est composée de l’organe de l’audition, et de l’organe de l’équilibre.

L’organe de l’audition a la forme d’un limaçon qui fait deux tours et demi de spires, et est appelé cochlée.

La cochlée est constituée de 16000 cellules sensorielles appelées cellules ciliées (12 500 cellules ciliées externe, et 3 500 cellules ciliées internes).

Ces cellules ciliées sont disposées en rangées, chacune d’elle codant pour une fréquence.

Celles-ci s’inclinent sous le mouvement du fluide créé par l’action mécanique de la chaîne ossiculaire


Les voies auditives centrales

A la sortie de la cochlée, le nerf auditif passe par le conduit auditif interne, puis arrive au niveau du tronc cérébral.

Là, il passera par différents relais, qui contribueront de manière significative au traitement du signal sonore, dont le traitement de la localisation sonore.

Le nerf auditif, termine sa course dans le cerveau, au niveau du cortex auditif. C’est ici que le message auditif, sera complétement intégré.

Tout ceci, se passe en quelques millièmes de seconde, et nous permet de transformer une simple pression acoustique, en un message audible et compréhensible.